Changement interne

Le paradoxe du changement interne d’origine extérieure

La science et la spiritualité s’accordent sur la cause fondamentale de la réussite et de l’échec.  C’est l’image que l’on a de soi. Elle influence tous les aspects de notre vie et celle-ci en est le reflet. 

Bien que beaucoup de personnes souffrant d’images intérieures négatives s’efforcent de les camoufler par des fausses apparences, une fausse positivité ou un semblant de foi religieuse, il est très facile de déterminer quel type d’image on a de soi. Il suffit de jeter un regard objectif sur les divers aspects de votre vie (carrière, vie sociale, relations, apparence physique etc.). Comme un miroir, ces aspects sont le reflet fidèle de la véritable image ou des véritables images que nous avons de nous-même.

Pourtant, l’une des erreurs les plus communes que commettent les personnes qui essayent de changer leurs conditions de vies (situation sociale/argent, relations, apparences physiques etc.) est qu’elles se focalisent sur ces aspects extérieurs et n’exercent aucun effort à l’endroit de l’image intérieure qui en est la véritable cause.

Cela équivaut à essayer de changer son reflet dans un miroir, sans pour autant changer son apparence physique. C’est tout simplement impossible !

C’est pour cette même raison que lorsque des opportunités d’atteindre vos objectifs se présentent à vous, vos pensées limitantes qui résultent justement de votre image intérieure, vous empêchent de reconnaitre ces opportunités et de les saisir.  Des paroles telles que « c’est trop beau pour être vrai ; c’est impossible ; peut-être que Jean peut le faire, mais c’est pour moi ça ; et si ça ne marche pas etc. » caractérisent votre discours intérieur et finissent par vous convaincre d’abandonner et de retourner dans votre zone de confort.

Que faire alors ? Comment transformer votre image intérieure et développer une mentalité de gagnant?

Comprendre l’esprit humain

Clarifions une chose rapidement ; le terme esprit ici n’est pas employé dans sa connotation religieuse ou spirituelle, mais dans le sens psychologique. Le métaphysicien et expert en développement personnel, Bob Proctor utilise le diagramme ci-dessous pour illustrer le fonctionnement de l’esprit humain et comment celui-ci influence nos actions.

Anatomie de la conscience humaine

De manière simple, l’Esprit humain se divise en Conscience et Subconscient. La conscience est la partie pensante de l’esprit humain ; c’est elle qui reçoit et perçoit les informations et stimulus externes et c’est elle qui réfléchit.  Le subconscient par contre est la partie non-pensante, c’est là que résident les émotions, les rêves et toute activité non-consciente de l’esprit. C’est aussi cette partie de l’esprit qui abrite votre image intérieure et c’est donc elle, qui est à la base de vos actions et vos pensées. Pour expliquer cette différence, imaginez que vous avez peur des chiens et à chaque fois que vous en voyez un, votre conscience vous dit de fuir et de vous mettre à l’abris. Ça c’est le processus de la réflexion logique en action. Cependant, la raison pour laquelle vous avez peur des chiens est quelque part profondément codifiée dans votre subconscient. Pour arrêter d’avoir peur des chiens, il vous faut donc reprogrammer votre subconscient.

Même si occasionnellement il vous arrive de surmonter votre peur des chiens, tant que vous n’aurez pas altérer votre subconscient, vous ne vous débarrasserez jamais de cette peur.

Comment donc changer son image intérieure?

  • Commencez par la conscience. Rappelez-vous, la conscience est la partie pensante de votre esprit. C’est elle qui réfléchit et qui a la faculté de créer des idées de manière consciente. C’est aussi elle qui abrite l’une des plus grandes facultés de l’Homme: l’imagination.

Toute grande invention et toute réalisation humaine a d’abord été une simple idée imaginée par quelqu’un. Il ne s’agit pas bien sûr de rêver de contes de fées mais de vous imaginer dans la situation que vous essayez de créer. Vous devez la visualiser dans les moindres détails, car plus votre objectif est clair, plus il sera facile de l’imprégner dans votre subconscient. 

  • Une fois votre objectif déterminé, posez-vous la question : Suis-je capable de le faire?  Lorsque la plupart des gens pensent aux « choses extraordinaires » qu’elles veulent accomplir, les premières questions qu’elles se posent c’est « Est-ce réaliste ? suis-je vraiment capable d’accomplir cela ? ». Et la réponse à ces questions détermine toujours leur succès ou leur échec. Retenez donc ceci : Rien n’est impossible à l’Homme. Absolument rien du tout. Les obstacles existent oui, les difficultés varient selon l’objectif à accomplir, c’est vrai ; mais si vous arrêtez de confondre difficulté et impossibilité, vous surmonterez n’importe quel obstacle sur votre chemin. Il s’agit donc de changer votre perception et votre attitude vis-à-vis des difficultés. Car encore une fois, votre réponse à cette question déterminera votre résultat.
  • L’autre question importante que vous devez vous poser est « suis-je prêt(e) à faire tout ce qu’il faut pour y arriver ? Cela semble évident, mais vous serez surpris du nombre de personnes qui s’embarquent dans la poursuite d’objectifs sur l’impulsion d’une motivation temporaire, sans anticiper les obstacles qui pourraient se présenter à elles. Il est donc crucial de se dire que coûte-que-coûte, vous y arriverez. Cette détermination et la conviction que vous êtes capables de réaliser votre objectif, sont la recette secrète qui vous hissera à la réussite.

Mais rappelez-vous, nous sommes encore au niveau de la conscience. Et aussi nobles et importants que soient ces 3 aspects , vous ne parviendrez pas à maintenir cet état d’esprit à moins de les imprégner dans votre subconscient, ce qui nous mène à la dernière étape.

Comment reprogrammer votre subconscient ?

  • C’est par la répétition que les habitudes se forment.  Faites l’exercice de visualisation décrit plus haut chaque jour pendant au moins trois mois et vous verrez votre perspective changer complètement. Faites-le lorsque vous êtes dans un environnement calme (tôt le matin ou le soir avant de vous endormir). Je répète qu’il est crucial que vous le fassiez régulièrement pour pouvoir créer une habitude qui viendra altérer votre image intérieure par rapport à cet objectif.
  • En visualisant ce que vous souhaitez accomplir, prêtez attention et contrôlez vos émotions.  Prêtez attention au sentiment profond que cette visualisation suscite en vous.  Vous et moi pouvons rêver des mêmes vacances aux Bahamas et ne pas éprouver le même sentiment en les visualisant. Chez vous, imaginer ces vacances peut susciter la tristesse, une certaine lourdeur du cœur et de la mélancolie car au fond de vous, vous pensez que vous ne pourrez jamais y aller ; alors que chez moi cette même image peut créer l’enthousiasme et la joie, car sans pour autant savoir comment, j’ai la conviction que j’y irai un jour.

Comme vous l’avez certainement compris, les sentiments sont le moyen de communication entre le conscient et le subconscient. C’est eux les petites pièces de puzzle qui finissent par former votre image intérieure. Plus une idée suscite des émotions positives en vous, plus vous serez en harmonie avec elle et plus votre image intérieure sur cet aspect de votre vie changera.